mardi, 23 avril 2024

15 juin : conférence de presse de la FFMC PPC devant la mairie de Paris

Devant les portes de la Mairie de Paris, Jean-Marc Belotti a rappelé aux journalistes de l’AFP, du Parisien, BFM Paris, RMC, France 3, TF1, France Inter, RTL, France Bleu, les nombreuses raisons qui amènent la FFMC de Paris Petite Couronne à qualifier ce stationnement payant d’ « injuste et incohérent« . Extraits…

La FFMC PPC constate que la mairie de Paris instruit uniquement à charge la question des 2-roues motorisés (2RM) en invoquant le bruit, les incivilités, etc. La position de la Mairie de Paris est injuste et incohérente car, sous prétexte que les 2RM ont un moteur thermique, ils les placent dans le même panier que les voitures, en oubliant totalement la plus-value qu’apporte un 2RM en termes de fluidité de trafic et de mobilité, donc d’écologie. Les 2RM ne sont pas des voitures : ils optimisent l’espace occupé sur la chaussée (en circulation et en stationnement), ils ne fonctionnent pas au diesel, ils ont une consommation très faible, etc. En réalité, quand on roule avec un 2RM, on roule beaucoup moins longtemps qu’avec un autre véhicule. A ce titre, le 2RM est une vraie alternative en ville, que la Mairie de Paris ne prend absolument pas en compte, contrairement à d’autres villes en Europe ou en France, qui n’incluent pas les 2RM dans leurs Zones à Faibles Emissions et ne leur font pas payer le stationnement.

On reproche aux 2RM de polluer mais, à partir du moment où on se déplace, on pollue. Les 2RM électriques ne polluent pas ici (à Paris), mais ils polluent ailleurs en provoquant de réelles catastrophes écologiques. On nous demande d’avoir un 2RM électrique, mais celui qui achète un 2RM électrique pour rouler dans Paris est obligé d’avoir un 2ème véhicule pour pouvoir sortir de Paris, aller en vacances, etc. C’est une folie. Le 2RM électrique est une grande mascarade car il n’est pas « vert » : il est « vert » sur place mais la pollution est délocalisée. L’écologie est un problème mondial, ce n’est pas un problème circonscrit à Paris. EDF a annoncé qu’il ne fallait pas trop consommer cet hiver au risque d’écrouler le réseau alors quand, dans le meilleur des mondes que voudraient les écologistes, tout le monde roulera à l’électrique : cela va poser un vrai problème.

La FFMC ne veut pas négocier les tarifs du stationnement pour les 2RM car elle est opposée au principe du paiement. Mais les prix annoncés pour le stationnement sont une escroquerie : sur une place de voiture, on gare trois à quatre 2RM et on paierait la moitié d’une voiture ?! L’argument du paiement pour occupation de l’espace public n’est pas justifié car l’espace public est à tout le monde. Si on part de ce principe là, il faudrait également faire payer les vélos et les piétons qui marchent sur les trottoirs. L’argument de faire payer l’occupation de l’espace public n’est pas valable, il y a des impôts pour cela. Si une mairie a besoin des recettes du stationnement pour fonctionner, c’est qu’elle a un vrai problème de gestion… ce qui est le cas de Paris qui a plus de 7 milliards d’euros de dettes.

La tarification du stationnement est une mesure extrêmement injuste car ceux qui vont payer sont ceux qui viennent de banlieue. Les parisiens, eux, ont le choix entre le vélo, le métro, etc. Mais les foyers les plus démunis, qui ne peuvent pas habiter Paris car trop cher, sont rejetés en banlieue faute de pouvoir faire autrement et Paris ajoute une taxe supplémentaire… de la part d’une mairie socialiste et d’écologistes qui se disent de gauche.

La Mairie pense que tous ces usagers vont se reporter vers les transports en commun, ce qui est faux. On sait très bien depuis l’arrivée du coronavirus qu’il y a plus de 30% des gens qui ne veulent plus prendre ces transports.
Le développement des 2RM en ville n’est plus exponentiel : le marché stagne et les 2RM ne représentent que 2% des déplacements en Ile-de-France et environ 14% à Paris, ce n’est pas énorme. C’est pour cela que la FFMC ne comprend pas cette mesure inadaptée, notamment en termes de mobilité, alors que les élus n’ont que ce mot à la bouche et que, au contraire, on constate chaque jour une immobilité totale du trafic dans la capitale.

Il reste 7 mois avant que cette mesure ne soit appliquée. La FFMC PPC annonce d’ores et déjà qu’elle fera tout pour s’y opposer. Si vous êtes concerné, c’est le moment d’agir et de nous rejoindre !

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner