mardi, 23 avril 2024

CT moto : que vaut la parole d’un ministre ?

Sous une météo très humide, des centaines de motards, motardes et scootéristes se sont rassemblés avenue Foch et ont traversé Paris ce dimanche 27 novembre, pour informer les parisiens et les touristes des motifs de leur opposition au Contrôle Technique moto. Car ils savent que des alternatives seront bien plus efficaces pour leur sécurité qu’un Contrôle Technique dont même le Conseil d’Etat, qui l’a rétabli en rendant son jugement le 31 octobre dernier, n’en connaît pas le contenu !

D’ailleurs, la directive européenne exige la mise en place d’un Contrôle Technique ou, sinon, des mesures adaptées à la réduction de la mortalité sur les routes. Trois pays ont déjà fait ce choix de mesures alternatives : la  Finlande, l’Irlande et les Pays-Bas. Alors pourquoi pas la France ?

Mais avenue Foch, boulevard de Clichy, place de la République et, enfin, jusque devant devant le Conseil d’Etat, le coordinateur de l’antenne FFMC Paris Petite Couronne a surtout interpellé le ministre des Transports Clément Beaune qui est revenu sur sa décision et celle du Président de la République de ne pas mettre en place de Contrôle Technique moto : il est inadmissible de retourner sa veste aussi rapidement lorsqu’on est unhomme politique qui représente la Nation !

Le ministre des Transports peut donc à nouveau promulguer un décret et mettre en place les alternatives négociées. Le message est clair : la FFM et la FFMC sont contre toute forme de Contrôle Technique pour les 2 roues motorisés. Tant que les motards seront là, la FFMC sera là pour faire pression sur le gouvernement !

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner