lundi, 20 mai 2024

France Bleu Paris : la FFMC appelle au boycott du contrôle technique

Lundi 15 avril 2024, Jean-Marc Belotti, coordinateur de la FFMC de Paris et la Petite Couronne est l’invité de France Bleu Paris pour réagir à la mise en place du Contrôle Technique des 2 roues motorisés (CT 2RM).

Il répond aux questions :

  • pourquoi la FFMC appelle-t-elle au boycott du CT 2RM ?
  • pourquoi les automobilistes ont le CT et les motards ne l’auraient pas ?
  • l’état technique est-il un facteur aggravant en cas d’accident ?
  • un contrôle entre 50 et 80€ tous les 3 ans est-il un racket comme le prétendent les motards ?
  • le contenu de la formation lors du permis moto a-t-il une influence sur l’entretien du véhicule ?
  • le CT 2RM va-t-il permettre de lutter contre la pollution et le bruit ? le CT 2RM va-t-il permettre de sortir des épaves du parc ?

Lire également http://boycottct2rm.ffmc.fr

Ci-dessous, l’article publié par Mélodie Pépin sur France Bleu ICI Paris.

Avec son blouson de cuir de motard, Jean-Marc Belotti ne décolère pas au micro de France Bleu Paris . Le contrôle technique des deux roues motorisés est une mesure « inutile ». Elle entre en vigueur progressivement à partir d’aujourd’hui, après été maintes fois repoussées, pour appliquer une directive européenne.

Un contrôle technique obligatoire comme pour les voiture, c’est un argument « entendable » pour le coordinateur de la fédération des motards en colère pour Paris et la petite couronne, mais il n’accepte pas l’argument sécurité. « Seulement 0.3% des deux roues sont impliqués dans des accidents mortels » en raison de leur mauvais entretien explique Jean-Marc Belotti qui cite des chiffres de la mutuelle des motards, alors que 17% des voitures l’étaient en 1992 lors de la mise ne place du contrôle technique obligatoire.

Toutefois, selon deux rapports du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), de 2020 et 2021, le facteur véhicule est un facteur aggravant et présent dans 35% des accidents mortels.

« Il y a toujours des brebis galeuses » reconnaît Jean-Marc Belotti, « mais c’est pas pour ca qu’il faut faire payer toute la communauté ». Dans son visuer les jeunes conducteurs de scooters 50 cm3 pas forcément très prudents, qui seront concernés par cette mesure. « C’est déjà aux parents d’éduquer leurs enfants, c’est quand même la vie de leurs enfants ».
« Lorsque que vous montez sur une deux roues en mauvais état, avec des pneus sous gonflés, on le sent tout de suite et pour nous la sanction est immédiate, on est par terre.

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner