lundi, 20 mai 2024

Interdiction des Crit’air 3 repoussée en 2025 : une fausse bonne nouvelle

Le 25 octobre, le gouvernement a convoqué un 1er « comité interministériel sur les Zones à Faibles Emissions Mobilité » (ZFE-m) rassemblant les maires des métropoles concernées par une ZFE. Dans la continuité du rapport des députés Millienne et Leseul, le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu et le ministre en charge des Transports Clément Beaune ont fait plusieurs annonces pour coordonner l’arrivée des ZFE dans les différentes métropoles, ainsi que pour financer l’achat de véhicules « verts »…

Un nouveau report du calendrier des interdictions de circuler en ville a également été annoncé : notamment avec le report au 1er janvier 2025 (au lieu du 1er juillet 2023) de l’interdiction des véhicules concernés par les vignettes Crit’air n°3.

Cette bonne nouvelle en cache cependant une autre : le déploiement dès 2024 de « contrôles automatiques ». Comprendre : des radars de vidéo-verbalisation.

Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, s’est montré satisfait du nouveau calendrier gouvernemental « qui nous laisse le temps de préparer la mise en place des caméras et d’avoir en même temps le Crit’Air 3 et les sanctions automatisées ».

Celui-ci estime le nombre de futurs radars « Crit’air » dans sa région à « environ 200 caméras« . Elles vont être installées d’ici à 2024. Elles seront installées de manière aléatoire dans l’aire ZFE ».

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner