vendredi, 24 mai 2024

17 novembre : il y a bien plus grave que l’augmentation des carburants

Au micro de France Info le samedi 17 novembre, Jean-Marc Belotti -le coordinateur de l’antenne Paris Petite Couronne- est intervenu à propos de la participation des motards aux manifestations des Gilets jaunes en rappelant : « La Fédération Française des Motards en Colère ne participe pas officiellement à ces rassemblements […]. Par contre, c’est un mouvement citoyen qui a toute sa légitimité et, effectivement, nos adhérents qui veulent y participer peuvent y aller bien évidemment ».

Jean-Marc Belotti s’est également exprimé sur l’augmentation des carburants : « Il y a des choses beaucoup plus graves que l’augmentation du gasoil, c’est les Zones à Circulation Restreinte où les gens ne pourront plus rentrer avec des véhicules qui sont jugés trop vieux et donc ce n’est même plus la peine de mettre du gasoil dedans ».

Extrait du dossier de presse du 8 octobre 2018 du Ministère de la transition écologique et solidaire : "Le gouvernement et 15 territoires s'engagent ensemble pour le déploiement de Zones à Faibles Emission d'ici fin 2020"
Extrait du dossier de presse du 8 octobre 2018 du Ministère de la transition écologique et solidaire : « Le gouvernement et 15 territoires s’engagent ensemble pour le déploiement de Zones à Faibles Emission d’ici fin 2020 »

Suite à une question sur la « transition énergétique » (qui sert de justification à ces augmentations), Jean-Marc Belotti explique : « La France a pris le problème très en retard. Aujourd’hui, comme on est très en retard et que la Communauté Européenne menace de sanctions financières, les gouvernements (pas que celui-là : également les autres avant qui ont laissé faire, celui-là aussi) ont réagi dans l’urgence. Et quand on réagit dans l’urgence, qu’est-ce qu’on fait ? Eh bien, il faut mettre en place des trucs très rapidement. Et les choses qu’on met en place rapidement, c’est de taxer le gasoil, c’est d’empêcher les gens de rouler avec leur voiture ou leur moto. Et çà, c’est pas admissible, il faut faire d’autres choses : il faut réagir au niveau des constructeurs. Cà se fait sur le long terme. Et aujourd’hui on va empêcher les gens de rouler ou leur dire « On va vous taxer sur le gasoil » alors qu’on ne leur propose aucune autre alternative : les transports en commun sont surchargés dans les grandes villes -et pas toujours performants- et, encore pire, dans les campagnes il y a des gens qui ne peuvent pas faire autrement, ils n’ont pas de transports en commun. Comment on fait ?

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner