mardi, 16 avril 2024

France Bleu : à Rouen 8.000 motards vent debout contre la ZFE

France Bleu Normandie a fait état, dans ses journaux, de la très forte mobilisation des motards à Rouen le 25 mars 2023, suite à l’annonce de l’interdiction des 2 roues motorisés dans la Zone à Faibles Emissions (ZFE) rouennaise le 1er septembre prochain.

Plusieurs antennes FFMC voisines, dont celle de Paris Petite Couronne, sont venues pour rappeler la plus-value des 2-3 roues motorisés pour la réduction des embouteillages et, en conséquence, pour obtenir que les motos et scooters ne soient pas inclus dans les interdictions métropolitaines (ZFE) de Rouen, Paris, ou des autres métropoles françaises (sur l’exemple de Reims, Nice).

Dans le cortège, le média a recueilli plusieurs témoignages significatifs.

« On m’enlèvera pas la moto, c’est mon seul moyen de locomotion« , est venu notamment dénoncer Anthony qui assure préférer payer des amendes plutôt que de laisser son deux-roues au garage. Comme beaucoup, il possède une moto datant d’avant 2004 et sera donc concerné par l’application de la ZFE aux motards dès le 31 août prochain. Les motards bénéficiant d’une dérogation d’un an de la part de la métropole.

C’est aussi le cas de Didier et pour lui, impossible de changer de véhicule« Ça coûte cher et en plus les motos modernes, on peut moins les entretenir qu’avant, explique le motard. Moi ma moto, elle est des années 90 donc tout est simple à entretenir, je peux faire l’entretien moi-même alors que dans les motos plus modernes, il y a beaucoup d’électronique. On va donc être obligés de payer une moto chère, une assurance chère et en plus d’aller chez un concessionnaire pour la faire entretenir« .

« On est toujours un peu à couteaux tirés avec le président de la métropole de Rouen, Nicolas Mayer Rossignol. On voudrait lui faire admettre la particularité des deux et trois roues motorisées et qu’il puisse nous faire une dérogation définitive, explique Jean-Philippe Ridel, coordinateur de la FFMC en Seine-Maritime. Les motos se déplacent plus vite d’un point A à un point B, elles fluidifient le trafic. Ça crée moins de bouchons donc moins de pollution, argumente Jean-Philippe Ridel qui estime que les motards sont responsables de seulement 3% du trafic routier dans la métropole de Rouen.

Le reportage complet est consultable ici sur le site de France Bleu.

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner