mercredi, 7 juin 2023

Stationnement payant, la décentralisation du racket

Depuis le 1er janvier 2018, l’État a confié la gestion du stationnement aux collectivités locales. Alors que certaines d’entre-elles ont opté pour une politique du stationnement au service des citoyens en continuant d’appliquer la règle de la zone bleue, d’autres en profitent pour augmenter leurs recettes sur le dos des usagers.

Dans cette course au gain, les mairies de Vincennes et Charenton (94) passent à la vitesse supérieure en imposant un stationnement payant aux deux roues motorisés.
Jusqu’à présent ceux-ci, de par leur faible encombrement et la fluidité qu’ils apportent au trafic urbain, en étaient exemptés.

La Fédération Française des Motards en Colère de Paris a rencontré Monsieur Christophe Boissière, adjoint à la maire de Vincennes en charge de la voirie et des transports.

Si l’entretien a été très courtois et Monsieur Boissière à l’écoute, les propositions faites par la Fédération pour la gratuité en échange d’une solution de stationnement apportant une réelle plus-value pour la sécurité des autres usagers, n’a pour le moment pas été retenue.
De ce fait, la FFMC de Paris, appelle à une mobilisation le samedi 24 février et donne rendez-vous aux manifestants à 14 heures sur l’esplanade du château de Vincennes.

Les antennes de la FFMC de Paris et d’ile de France sont soutenues par La Fédération des Bikers de France et le Vespa Club de Paris, qui appellent leurs adhérents à rejoindre la mobilisation.

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

WordPress Cookie Plugin by Real Cookie Banner