lundi, 20 mai 2024

Contrôle technique, le ras-le-bol des motards

La FFMC a organisé le samedi 5 novembre 2022 une manifestation pour dénoncer l’instauration du stationnement payant à Paris et le Contrôle Technique obligatoire pour les 2 roues.

A l’antenne de « 90 minutes info » sur C-news, Jeanne Quancard décrit les revendications des motards, depuis le cortège de la manifestation qui s’est tenue le 5 novembre 2022 entre l’avenue Foch et l’Hôtel de Ville de Paris.

Les motards se mobilisent contre le stationnement payant. La plupart viennent de toute l’Ile-de-France ; ils n’habitent pas forcément à Paris et ils expliquent que les transports en commun sont soit saturés soit ne permettent pas de se déplacer de leur domicile jusqu’à leur lieu de travail dans Paris. Ils s’achètent donc des 2 roues dont, maintenant, ils doivent payer le stationnement. En moyenne c’est 35 euros [par jour] soit 2000 euros par an. C’est une dépense supplémentaire qu’ils ne peuvent pas mettre, surtout pendant cette période d’inflation. Ils estiment que cette mesure poursuit la politique anti-deux-roues à Paris.

Les motards se mobilisent aussi contre la mise en place du Contrôle Technique (CT), que le gouvernement avait refusé, mais le Conseil d’Etat a dit « le CT sera bien mis en place ». Pour eux, c’est une mesure inutile, contraignante, onéreuse. Mais les motards disent : même si cela devait être gratuit, on ne voudrait pas car cela ne sert à rien, ce contrôle technique on peut le faire nous-mêmes ; c’est vraiment pour continuer à embêter ceux qui sont sur des 2 roues.

Suit une réaction en plateau de Thomas Ménagé, député Rassemblement National du Loiret : « On aurait attendu que le gouvernement, soit tape du poing sur la table en amont auprès de l’union européenne […], ou qu’il prenne les dispositions alternatives, parce qu’il le pouvait, pour éviter d’avoir cette écologie punitive, de taper sur les motards, de taper sur les automobilistesOn le voit aussi avec les ZFE, qui vont exclure des villes des automobilistes ».

Depuis le cortège, J.Quancard explique ensuite que les motards estiment participer à la fluidification du trafic dans Paris, souvent très encombré. Ils ont le sentiment d’être punis alors qu’ils ont le sentiment de moins polluer, de moins encombrer. Ils ajoutent : on veut bien faire de l’écologie, mais trouver des motos électriques c’est déjà très compliqué.
Le point final de cette manifestation c’est la Mairie de Paris, là où la plupart des fédérations de moto se réunissent tous les lundis pour manifester contre le stationnement payant. La Fédération Française des Motards en Colère sera reçue ce mercredi 9 novembre 2022 par le Ministre des Transports, Clément Beaune, pour discuter de la mise en place du Contrôle Technique en France.

Philippe Monneret est invité à réagir sur le stationnement payant : « On a des constructeurs qui dépensent des fortunes pour se mettre aux normes Euro 5 et, tout d’un coup, on va dire : ces machines ne peuvent pas stationner dans Paris sans payer, il faut des scooters électriques ; çà va trop vite ; les gens ne peuvent pas changer de moto, acheter des scooters ou des motos électriques cela coûte cher pour l’instant ». Il réagit également sur le Contrôle technique obligatoire des 2 roues à propos de la sécurité et le bruit : « On applique quelque chose qui ne servira à rien ». Il conclut : « Ils chargent beaucoup la mule entre le stationnement qui va s’étendre à d’autres villes, on l’a bien compris, et le contrôle technique qui revient » ; « les motards manifestent et ils ont bien raison« .

Désolé pour le manque de fluidité des images ;-(

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner