mardi, 16 avril 2024

Crit’air en cas de pollution à Lyon-Villeurbanne et dans la Loire

Stéphane Bouillon préfet de région Rhône-Alpes, en conférence de presse le 17 novembre (image France 3 Rhône-Alpes)
Stéphane Bouillon préfet de région Rhône-Alpes, en conférence de presse le 17 novembre (image France 3 Rhône-Alpes)

Et de 4 !

Après la ville de Paris, les 48 communes de l’agglomération grenobloise, les 33 communes de l’agglomération strasbourgeoise, c’est au tour du préfet du Rhône d’annoncer ce 17 novembre la prise en compte de la vignette Crit’air en cas de pic de pollution.

L’arrêté départemental comporte trois niveaux d’alerte qui concernent tous les secteurs d’activité : industriel, agricole, résidentiel et les transports. Le dispositif se veut également plus réactif : jusque-là, les mesures d’urgence étaient mises en œuvre à partir du 4e jour du dépassement du seuil d’information. Désormais, elles seront déclenchées dès le deuxième jour.

  • A ce stade du 1er niveau de l’alerte, les vitesses maximales seront réduites de 20 km/h sur les portions de route limitée à 90 km/h ou plus.
  • En cas de déclenchement du niveau 2, seuls les véhicules équipés d’un certificat Crit’Air pourront donc circuler dans le périmètre de Lyon-Villeurbanne (les 2-3 roues motorisés d’avant juin 2000 seront donc interdits de circuler et de stationner).
  • Après 2 jours, avec le niveau 3, seuls les véhicules affichant une vignette Crit’Air « Electrique », 1, 2 ou 3 pourront circuler (les 2-3 roues motorisés d’avant juillet 2004 seront donc interdits).
  • En cas de dégradation de la situation, ces restrictions pourraient être renforcées avec la possibilité d’interdire la circulation aux vignettes Crit’Air n° 3 (auquel cas, ce seraient les 2-roues motorisés d’avant 2007 qui seraient interdits).


D’après Le Progrès et France 3 Rhône-Alpes.

Et de 5 !


Le préfet de la Loire a également signé un décret permettant la mise en oeuvre des vignettes Crit’air sur l’ensemble du département en cas de pic de pollution de « niveau 2 ». Le périmètre de circulation sera défini en fonction du pic et de la durée de la pollution.

La FFMC42, quant à elle, rappelle que que la moto est une solution et NON une pollution. C’est à ce titre que l’antenne appelle à continuer le combat, en invitant à une réunion d’information le 24 novembre.

D’après Le ProgrèsFrance Bleu Saint-Etienne et la FFMC Loire.

Articles liés

Resté connecté

18,048FansJ'aime
376SuiveursSuivre
2,570AbonnésS'abonner

Derniers Articles

Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner